Vol.12 #8 - 18 décembre 2017

 

RESSOURCES


Inforgraphie sur le cyberharcèlement au Canada

Publié par Statistiques Canada, cette infographie vous présente des statistiques reliées au cyberharcèlement au Canada. Le cyberharcèlement comprend le fait de recevoir des messages non désirés par courriel, par messagerie ou par l’entremise des médias sociaux, ou la publication par une autre personne de renseignements ou de photos inappropriés, indésirables ou personnels sur un site de médias sociaux.

Voici les points saillants que l’on retrouve dans cette infographie :

  • Les femmes sont plus susceptibles que les hommes d’être victimes de cyberharcèlement.
  • Une personne a été victime de « cyberharcèlement » si, au cours des cinq dernières années, elle a reçu à répétition une attention non désirée en ligne.
  • Les personnes qui ont déclaré avoir subi de la discrimination au cours des 5 dernières années sont plus susceptibles d’avoir été victimes de cyberharcèlement que celles qui n’ont subi aucune discrimination.
  • Le cyberharcèlement diminue avec l’âge tant chez les femmes que chez les hommes.


Pour avoir plus de renseignements ou consulter le document, cliquez ici.


Concevoir un mode de vie sain : Rapport de l’administrateure en chef de la santé publique sur l’état de la santé publique 2017 

Sans que l’on s’en rende compte, nos quartiers et la façon dont ils sont construits ont une incidence sur notre état de santé. Le présent rapport vise à sensibiliser les Canadiens sur la façon dont notre milieu bâti sert d’assise à un mode de vie sain et, en fin de compte, à notre santé. De plus, il permettra aux Canadiens de fournir des renseignements à l’égard des caractéristiques particulières de leur collectivité respective dont ils pourraient profiter pour améliorer leur santé. Ce rapport vise également à favoriser davantage le dialogue entre les nombreuses disciplines appelées à participer à la planification communautaire et à la promotion de la santé, de façon à mieux intégrer l’activité physique, une saine alimentation et la santé mentale dans la conception de nos quartiers.

Pour consulter ce rapport, cliquez ici.


Le budget de la famille moderne : les aînés au Canada

La population canadienne vieillit rapidement, si bien qu’un nombre croissant d’aînés au pays administrent aujourd’hui leurs finances familiales en fonction d’un contexte économique évolutif. Par conséquent, plusieurs d’entre eux choisissent de rester – ou de retourner – sur le marché du travail afin d’assumer leurs responsabilités financières, alors que d’autres s’en remettent plutôt à diverses sources de revenus pour répondre à leurs besoins.

Ce document publié par l’Institut Vanier de la Famille réunit un éventail de statistiques issues de sources diverses à propos des aînés et de leur bien-être économique, notamment en ce qui concerne l’emploi, le revenu, la retraite et l’endettement parmi cette tranche d’âge.

Quelques faits saillants…

  • En 2016, l’âge moyen des Canadiens à l’heure de la retraite se situait à 63,6 ans, suivant une progression modérée, mais constante depuis 1998 (alors à 60,9 ans).
  • Plus du tiers (36 %) des Canadiens en emploi considèrent les gains d’un emploi régulier au titre de leurs revenus éventuels à la retraite.
  • En 2015, les trois dixièmes des aînés canadiens disaient tirer des revenus d’emploi, ce taux étant encore plus marqué chez les aînés inuits (46 %).
  • En 2015, près d’un aîné sur sept vivait en fonction d’un faible revenu, soit presque quatre fois plus qu’en 1995. Parmi les aînés, la proportion était plus importante chez les femmes (17 % contre 12 % pour les hommes), chez les immigrants récents (22.2 %), ainsi que chez les personnes d’identité autochtone (21,5 %).
  • En 2015, près d’un cinquième des aînés au Canada considéraient leurs frais de logement comme « inabordables », alors qu’ils y consacraient plus de 30 % du revenu total mensuel moyen.
  • Près des quatre dixièmes des aînés interrogés au pays (37 %) prévoient léguer un héritage à leurs petits-enfants.

Pour consulter ce document, cliquez ici. 


Guide des exigences et obligations concernant les services de santé en français

Ce guide a été conçu par le ministère de la Santé et Soins longue durée afin d’appuyer les Entités de planification, les RLISS et les fournisseurs de services de santé dans le développement de services et de soins de santé en français.  On y explique également le rôles des diverses parties prenantes qui contribuent à mettre en place ces services.

Pour consulter ou imprimer ce guide, cliquez ici.


Une démarche intégrée de co-construction d’outils d’intervention en promotion de la santé des aînés

Le but de ce document est de présenter la démarche de l’équipe du Centre de recherche et d’expertise en gérontologie sociale (CREGÉS) pour développer, évaluer et transférer des interventions innovantes en promotion de la santé des aînés. D’abord, vous y trouverez les origines théoriques de la démarche ainsi que ses liens avec des cadres de référence. On y décrit également les principales étapes de cette démarche de co-construction développées à patir d’interventions innovantes, pertinentes et valides et qui peuvent s’adapter aux différents milieux de pratique.

Pour consulter le document, cliquez ici.


ÉVÉNEMENTS


31 janvier 2018 à 13h -Webinaire - Comment parler de mesures de précaution environnementales durant les cours d’éducation prénatale : Utilisation des messages clés d’éducation prénatale –

Organisé par le Centre de ressources Meilleur Départ, ce webinaire fournira aux prestataires d’éducation prénatale des suggestions pour introduire et enseigner les divers messages clés du site web http://www.educationprenataleontario.ca/mesures-de-precaution/dans les rencontres prénatales. 

Pour avoir plus de renseignements ou pour vous inscrire, cliquez ici.


Du 5 au 7 avril 2018 – U. Laurentienne, Sudbury ON - Symposium

C’est sous le thème « La recherche en milieu minoritaire francophone : élargissons nos horizons » qu’aura lieu le prochain symposium francophone de l’École de médecine du Nord de l’Ontario (EMNO). Ce symposium est organisé en collaboration avec l’EMNO et  l’ACFAS-Sudbury afin de souligner leur 25e Journée des sciences et du savoir et le CNFS-volet Université Laurentienne.

Le programme sera prochainement affiché sur le site de l’EMNO - https://www.nosm.ca/affairesfrancophones/


Du 7 au 11 mai 2018 – Congrès de l’Association francophone pour le savoir

L’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) sera l’hôte du 86e congrès de l’ACFAS qui aura pour  thème « Célébrez la pensée libre », Plusieurs ateliers auront lieu simultanément tout au long de la semaine du congrès! Les activités permettront de rassembler des chercheurs, experts, utilisateurs de la recherche et étudiants chercheurs qui sont venus présenter leurs résultats de recherche et discuter d’un thème particulier. 

L’Acfas regroupe des membres individuels et tisse des partenariats institutionnels, tous motivés par le développement de la recherche, quel que soit le domaine. Elle collabore ainsi avec des dizaines d’organismes des milieux universitaire, collégial, public, parapublic, industriel et de la culture et communication scientifiques. Elle s’associe également à des partenaires médias pour mettre en valeur la recherche dans l’espace public et contribuer à l’élaboration d’une véritable société du savoir.

Pour avoir une idée de la programmation, cliquez ici.


AUTRES


N’oubliez pas : Infos sur l’Assurance-santé Plus

À partir du 1er janvier 2018, les enfants et les jeunes de 24 ans ou moins pourront obtenir leurs médicaments d’ordonnance sans rien payer. Ce service gratuit leur sera offert automatiquement.

Pour plus de renseignements, cliquez ici.


L’Ontario aura son Université franco-ontarienne

Depuis des dizaines d’années, des membres de la communauté franco-ontarienne militent pour la création d’une université de langue française en Ontario. C’est le 14 décembre dernier que le projet de loi visant la mise en place d’une université de langue française autonome qui dispensera des enseignements en français a été adopté.

Dans un communiqué, Deb Matthews, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Formation professionnelle, explique qu’ « Une telle université permettra d’offrir un accès à une éducation postsecondaire en français de haute qualité dans la région du grand Toronto et dans le Centre et le Sud-Ouest de l’Ontario ».

Pour lire le reportage de J.F. Morrissette de TFO, cliquez ici.  

Pour lire le reportage de Radio-Canada, cliquez ici.

Pour le reportage publié dans Le Droit, cliquez ici.


 

 

 

 

 

 


Date envoyé : lundi, 18 décembre, 2017

« Retourner