Vol.11 #11 - 1er mars 2017

Veuillez noter qu’à partir du 1er avril 2017, l’adresse postale du Rifssso sera...

555, rue Richmond Ouest - bureau 301

Toronto ON  M5V 2B1

 


RESSOURCES


Regard sur l’immigration, la diversité ethnoculturelle et les langues au Canada, 2011 à 2036

Selon le rapport intitulé Immigration et diversité : projections de la population du Canada et de ses régions, 2011 à 2036, si les niveaux actuels d’immigration se maintenaient au cours des prochaines années, la proportion d’immigrants au sein de la population canadienne pourrait atteindre entre 24,5 % et 30,0 % en 2036, comparativement à 20,7 % en 2011.

La hausse projetée de la proportion d’immigrants d’ici 2036 pourrait avoir des répercussions sur la proportion que représentera, dans le futur, la population de deuxième génération, c’est-à-dire les personnes ayant au moins un parent né à l’étranger. Ainsi, selon tous les scénarios, près d’une personne sur cinq (19,7 %) serait de deuxième génération en 2036, en hausse par rapport à 2011 (17,5 %).

Les populations combinées des immigrants et des personnes de deuxième génération, qui représentaient 38,2 % de la population canadienne en 2011, pourraient alors représenter près d’une personne sur deux (entre 44,2 % et 49,7 %) en 2036.

En 2036, la population immigrante continuerait d’être concentrée dans les régions métropolitaines de recensement, plus particulièrement à Toronto, Montréal et Vancouver.

Pour consulter ce rapport, cliquez ici.


Nouveau Protail sur le vieillissement optimal de l’Université McMaster d’Hamilton

Ce Portail offre divers contenus, dont des billets de blogue (de courts articles visant à soutenir le vieillissement en santé et qui sont écrits par des experts), des évaluations de ressources Web (des évaluations de ressources en ligne basées sur une échelle de notation de 5 étoiles), ainsi que des résumés de données probantes (des résumés en langage simple qui présentent les principaux messages d’études scientifiques récentes et de grande qualité). Le Portail offre également une chronique hebdomadaire qui aborde des nouvelles portant sur le vieillissement qui ont marqué l’actualité, et ce, à la lumière des données  probantes. 

Pour consulter le Portail, cliquez ici.


Périodes d’activités sédentaires prolongées et condition physique chez les hommes et les femmes canadiens de 60 à 69 ans

Les auteurs de cet article, publié par Statistique Canada, montrent qu’une période prolongée d’activités sédentaires peut influer sur les pertes liées au vieillissement en matière de capacité cardiorespiratoire et d’aptitudes musculosquelettiques et que l’interruption de ces périodes d’activités sédentaires par une activité de faible intensité pourrait influer positivement sur les niveaux de condition physique des personnes âgées, indépendamment des niveaux d’activités physiques d’intensité modérée à vigoureuse. 

Pour lire cet article, cliquez ici.


Taille et croissance de la population canadienne : faits saillants du Recensement de 2016

Statistique Canada dévoile un premier aperçu du plus récent portrait statistique national en diffusant les résultats du Recensement de 2016 portant sur les chiffres de population et des logements.

Au fil du temps, les Canadiens se sont déplacés vers l’ouest. En 1871, la plupart des Canadiens vivaient dans les quatre provinces fondatrices que sont l’Ontario, le Québec, le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Écosse, tandis que l’ouest du Canada était peu peuplé. En 2016, près du tiers de la population vivait au Manitoba, en Saskatchewan, en Alberta et en Colombie-Britannique.

De 2011 à 2016, la population s’est accrue de 1,7 million de personnes, ou de 5,0 %, un taux de croissance légèrement inférieur à celui observé pour la période de 2006 à 2011 (+5,9 %).

Environ les deux tiers de la croissance démographique du Canada de 2011 à 2016 sont attribuables à l’accroissement migratoire (la différence entre le nombre d’immigrants et d’émigrants). L’accroissement naturel (la différence entre le nombre de naissances et de décès) a représenté l’autre tiers. Selon les projections, la croissance démographique du Canada au cours des prochaines années sera de plus en plus liée à l’accroissement migratoire, plutôt qu’à l’accroissement naturel, principalement en raison de la faible fécondité et du vieillissement de la population

Pour en savoir plus sur les données du Recensement de 2016, cliquez ici.


Coup d’œil sur les soins familiaux et le travail

Il y a fort à parier qu’un jour ou l’autre, chacun sera appelé à fournir des soins à un proche, et probablement à en recevoir aussi. En règle générale, c’est aux membres de la famille que reviennent d’abord ces responsabilités, c’est-à-dire celles de fournir et d’encadrer les soins, et parfois aussi d’en payer la note.

Le document intitulé Coup d’œil sur les soins familiaux et le travail au Canada publié par l’Institut Vanier pour la famille s’intéresse à certains contextes familiaux et tendances qui illustrent la « réalité des soins » au pays, en soulignant l’interrelation et la corrélation entre les diverses responsabilités liées à la famille, aux soins et au travail, ainsi que les liens d’interdépendance qui les unissent.

Voici quelques faits saillants que vous y trouverez :

  •  28 % des Canadiens (8,1 millions de personnes) disent avoir fourni des soins à un ami ou à un proche ayant un problème de santé chronique, une incapacité ou des difficultés liées au vieillissement au cours de la dernière année
  •  Les trois quarts des aidants familiaux (6,1 millions de personnes) faisaient partie de la population active durant la même période, ce qui représentait 35 % de TOUS les Canadiens en emploi.
  • La plupart des aidants interrogés (83 %) évoquent leur expérience en termes positifs et 95 % indiquent qu’ils s’accommodent plutôt bien de leurs responsabilités liées aux soins.
  •  44 % des aidants en emploi déclarent avoir manqué 8 ou 9 journées de travail en moyenne au cours des 12 derniers mois en raison de leur charge de soins.
  • Plus du tiers des jeunes aidants (36 %) disent arriver en retard au travail, devoir partir plus tôt ou prendre congé pour veiller à leurs responsabilités d’aidants.
  • Au pays, les pertes de productivité assumées par les employeurs en raison de l’absentéisme lié aux soins sont estimées à 5,5 milliards de dollars annuellement.
  • Les études ont montré que les soins bénéficient aux aidants à plusieurs égards, notamment en leur procurant un sentiment d’épanouissement personnel, en donnant un sens et un but à leurs actions, en consolidant les relations familiales et en favorisant l’empathie et l’acquisition de compétences.

L’Institut Vanier de la famille est un organisme de bienfaisance national et indépendant, dont les activités visent à mieux comprendre la diversité et la complexité des familles, ainsi que la réalité de la vie de famille au Canada. L’Institut propose un vaste éventail de publications, d’initiatives de recherche, de présentations et d’interactions dans les médias sociaux afin de mieux comprendre comment les familles interagissent avec les forces socioéconomiques, contextuelles et culturelles, dans quelle mesure elles les influencent et comment elles réagissent à celles-ci.

Pour accéder à ce document, cliquez ici. 


Renforcer la collaboration entre les secteurs de la santé publique et de la planification urbaine

Cette étude visait à accroître les connaissances sur les obstacles à la collaboration et les besoins d’apprentissage du personnel de la santé publique et de la planification de l’aménagement pour que ces deux groupes de professionnels puissent contribuer davantage aux politiques sur les environnements bâtis sains.

Pour consulter les résultats de cette étude, lire l’article en cliquant ici. 


Comment mettre en place un comité consultatif fonctionnel et efficace

Développé par Nexus Santé, cette fiche pratique se veut un outil dont les organismes communautaires peuvent utiliser pour mettre en place un comité consultatif.  On vous propose une démarche à suivre simple qui s’adopte  à différents types de comités consultatifs.

Pour consulter le document, cliquez ici. 


ÉVÉNEMENTS


20 et 21 avril 2017, Ottawa ON - Journées Montfort 2017

Congrès médical annuel 2017, avec programme scientifique agréé, s’adresse à tous les professionnels de la santé. 7 plénières et le choix de 28 ateliers qui contribueront à votre développement professionnel.

Pour en savoir plus ou pour vous inscrire, cliquez ici.


20 et 21 novembre 2017 - Académie BMO, Toronto ON - Conférence Se rassembler pour des communautés en santé

La conférence provinciale de Réseau CS offre à des personnes travaillant dans divers secteurs en Ontario l’occasion de se réunir pour apprendre et partager des expériences, des idées et des stratégies concrètes visant à créer des communautés en santé, durables et résilientes. Cet événement bisannuel propose généralement des présentations en plénière, des séances simultanées, des activités en petits groupes et des occasions de partage et de réseautage.

Rappelons que le Réseau CS travaille de concert avec des  groupes, organismes et partenariats communautaires, et ce en français et en anglais, afin d’appuyer leurs efforts visant à créer des communautés en santé dynamiques en Ontario. Leur expertise reliée aux communautés en santé et aux approches liées à la promotion de la santé est vaste et diversifée.

Pour plus d’information, cliquez ici.


AUTRES 


Nouveau - Conseil consultatif des patients et des familles 

L’Ontario crée un Conseil consultatif des patients et des familles afin de conseiller le gouvernement sur les priorités en matière de santé qui auront un impact sur les soins des patients en Ontario et leur vécu.

Le conseil permettra aux patients, aux familles et aux soignants de participer au processus de création des politiques, afin que l´on comprenne leurs besoins et leurs préoccupations; ce qui contribuera à rendre le système de soins de santé plus réactif, plus transparent et plus responsable. Les membres du conseil seront sélectionnés dans le cadre d´un processus public ouvert et représenteront la population ontarienne des quatre coins de la province.

Le processus de recrutement pour la présidence et les membres du Conseil consultatif des patients et des familles est actuellement en cours.  

Pour en savoir plus sur le rôle du Conseil ou bien pour devenir membre du Conseil, cliquez ici.


Le Rifssso, fier partenaire dans la formation sur l’offre active de services de santé en français

C’est à Toronto, le 22 février dernier, qu’avait lieu le lancement de la formation sur l’offre active. Plus de 24 représentants de divers organisations offrant des soins de santé ou des services sociaux participeront à 28 heures de formation sur l’offre active.  Ils pourront en savoir plus sur les fondements de l’offre active, comment l’inclure au niveau de la gouvernance, de la planification et de sa mise en oeuvre. 

La ministre déléguée aux affaires francophones l’Honorable Marie-France Lalonde, qui était également présente à cette cérémonie, a souligné en ces termes l’importance de cette formation tout en faisant le lien avec l’approche centrée sur le patient :

« …Cette première formation réunit des organismes qui œuvrent de concert à la promotion et à la mise en pratique de l’offre active. L’amélioration constante de l’offre de soins et de l’expérience des patients passe inévitablement par une relation personnalisée et sur-mesure. Répondre aux besoins des patients dans la langue officielle de leur choix est évidemment un facteur clé de succès… ».

Pour plus d’information, visitez le site web du Rifssso à www.rifssso.ca 


 

Date envoyé : jeudi, 2 mars, 2017

« Retourner