Vol.9 #13 - 21 novembre 2014

RESSOURCES


Les conditions favorables à l'établissement de services de santé pour les aînés francophones

La présente étude a pour objet de présenter les apprentissages accomplis dans la mise en oeuvre de ces projets (projets pilotes au Manitoba et à l’Île-du-Prince-Édouard dont les objectifs consistaient à accroître l’offre de services de santé en français aux aînés franco-phones) afin de faciliter à l’avenir la réalisation de projets similaires pour d’autres communautés ou d’autres secteurs présentant des besoins similaires. Elle prend appui sur une recherche documentaire et sur des entretiens individuels et collectifs auprès des personnes engagées dans la mise en oeuvre des projets. 

Pour consulter cette étude, cliquez ici


Prévention des chutes : des données probantes à l'amélioration des soins de santé au Canada

Ce rapport traite des chutes et de leur prévention dans les milieux de soins de courte durée, de soins de longue durée et de soins à domicile. Fruit d'une réflexion d'Agrément Canada, de l'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS) et de l'Institut canadien pour la sécurité des patients (ICSP), il examine les conséquences des chutes sur les personnes qui les subissent et sur le système de soins de santé.

Pour consulter ce rapport, cliquez ici.


Lexique des mots alternatifs

En tant que professionnels de la santé, vous devez adapter vos messages pour les rendre plus accessibles au plus grand nombre. Afin de vous faciliter la tâche, ce lexique de mots alternatifs vous propose une vulgarisation des termes médicaux en mots ou expressions plus usuels.

Ce lexique a été développé en collaboration avec l’équipe de Promotion de la santé du Centre hospitalier universitaire de Montréal (CHUM). 

Pour consulter ce lexique, cliquez ici


Accélérer l'amélioration des services de santé : Outil d'évaluation pour organismes

La Fondation canadienne pour l'amélioration des services de santé (FCASS) a mis au point cet outil d'évaluation pour vous aider à évaluer les forces et les faiblesses de votre organisation ou système en matière d'amélioration.

Basé sur l'évaluation, cet outil d'évaluation aidera votre organisation ou système à :

  • déterminer son expertise, ses compétences et ses forces;
  • comprendre sa capacité à cerner les efforts d’amélioration et à les amplifier;
  • activer et accélérer l’amélioration des services de santé;
  • passer aux étapes suivantes de l’amélioration.

Pour en savoir plus sur cet outil, cliquez ici.


Gestionnaires des ressources bénévoles - Découvrez le mode de reconnaissance qui plaît le plus à vos bénévoles

La reconnaissance des bénévoles constitue un aspect crucial de tout programme efficace de mobilisation des bénévoles. Par contre, il importe que chaque geste de reconnaissance réponde sur mesure aux besoins et intérêts particuliers de chaque bénévole. C’est pourquoi Bénévoles Canada a mis au point un nouvel outil pour vous aider à mieux comprendre comment les bénévoles perçoivent leur expérience bénévole.

Pour en savoir plus, cliquez ici


ÉVÉNEMENTS


Conférence nationale portant sur la santé mentale - 13 février 2014 - Ottawa ON: « Cheminer vers le mieux-être »

« Cheminer vers le mieux- être », une démarche qui fera l’objet d’une conférence à portée nationale axée sur la santé mentale. Cette initiative, pilotée par l’équipe de professionnels de la santé du Consortium national de formation en santé à l’Université d’Ottawa, sera présentée le vendredi 13 février 2015 de 8 h 30 à 16 h 30 (HNE) à l’auditorium de l’Hôpital Montfort et ailleurs au Canada par vidéoconférence. Livrée en français, cette conférence s’adresse aux professionnels, étudiants et gestionnaires du domaine de la santé et de l’éducation. Pour l’espace d’une journée, venez explorer les différentes thématiques liées à la santé mentale, permettez-vous de « cheminer vers le mieux-être ».

Au programme : 

  • « Cultiver sa résilience au-delà des banalités : les leçons récentes de la neuroscience », par Rachel Thibeault, Ph. D., professeure titulaire, Université d’Ottawa
  • « L’expérience sociotemporelle de la dépression chez les jeunes en situation francophone minoritaire : regards sur les enjeux normatifs », par Nicolas Moreau Ph. D., professeur agrégé, Université d’Ottawa et Marie-Pier Rivet M.S.S, candidate au doctorat en service social
  • « Traiter les troubles d’anxiété à l’aide de la vidéoconférence : efficacité, alliance thérapeutique, sentiment de présence et perspectives nouvelles », par Stéphane Bouchard, Ph. D., psychologue
  • « Frôlez-vous le burnout et l’usure de compassion? Trois outils pour mieux comprendre ces risques du métier », par Françoise Mathieu, M. Éd. CCC., psychothérapeute et spécialiste en usure de compassion

Pour en savoir plus, cliquez ici


AUTRES


Les dépenses en santé n'augmenteront que de 61 $ par Canadien cette année

Helen Branswell, La Presse Canadienne

TORONTO - Les investissements en santé au pays connaîtront une croissance cette année, mais l'augmentation prévue sera bien modeste, selon un nouveau rapport.

Ainsi, le Canada ne dépensera que 61 $ de plus par personne cette année pour ce poste de dépenses, et c'est le Québec qui devrait y consacrer le moins d'argent par personne, selon le document préparé par Institut canadien d'information sur la santé (ICIS).

L'ICIS indique que cette hausse annuelle de 61 $ — soit 2,1 pour cent — est la plus faible en 17 ans.

Selon l'Institut, le Canada devrait consacrer un peu moins de 215 milliards $ cette année pour les soins de santé, soit 6045 $ par personne. Cette enveloppe place le Canada en huitième position parmi les pays de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Pour l'instant, les dépenses en médicaments se sont aplanis. De plus, les inquiétudes entourant le fardeau que représentera le vieillissement de la population sur le système de santé n'ont pas encore eu d'effets marqués sur les coûts des soins.

À ce jour, l'ICIS note que ce changement démographique a seulement entraîné une augmentation des dépenses de l'ordre de 0,9 pour cent sur une base annuelle.

«Bien que les préoccupations en lien avec la démographie soient compréhensibles (puisque les Canadiens de plus de 65 ans représentent moins de 15 pour cent de la population, mais qu'ils monopolisent plus de 45 pour cent des sommes investies en santé par les provinces et les territoires), la portion de fonds publics dépensés pour la santé des aînés au pays n'a pas changé de manière marquée au cours de la plus récente décennie», a écrit Brent Diverty, le vice-président aux programmes de l'Institut.

Le président de l'Association médicale canadienne, le Dr Chris Simpson, a adopté un ton nettement plus alarmiste que M. Diverty.

Il a fait valoir que si la hausse se limite, pour l'instant, à 0, 9 pour cent, «c'est qu'un grand nombre des services qui devraient être offerts aux aînés n'existent même pas».

«Il n'y a pas de construction d'établissements de soins de longue durée, il n'y a pas de financement de services adéquat de soutien à domicile et dans la communauté et les hôpitaux sont remplis de Canadiens âgés qui devraient être ailleurs mais n'ont nulle part d'autre où aller», a-t-il dénoncé.

Sans grande surprise, les dépenses en soins de santé par habitant sont les plus élevés dans les trois territoires du Canada, qui doivent souvent transférer leurs patients par avion dans le sud pour leurs traitements.

Ainsi, le Nunavut arrive en tête, à un peu plus de 13 160 $ par personne, alors que le Québec est bon dernier, à 5616 $.

Les coûts des soins de santé au Canada sont assumés à 70 pour cent par l'État; le reste est payé par des particuliers et des régimes privés d'asssurance. Ce partage des coûts à 70-30 est d'ailleurs relativement constant depuis 20 ans, note l'ICIS.

Les hôpitaux accaparent environ 30 pour cent des budgets, à 63,5 milliards $, suivis des médicaments et des médecins, à 16 et 15 pour cent respectivement, soit 33,9 et 33,3 millards $.


Les Ontariennes et Ontariens sont-ils en bonne santé et quel est le rendement de notre système de santé? Qualité des services de santé Ontario fait le point d’après À la hauteur, rapport

Le rapport annuel « À  la hauteur » publié par Qualité des services de santé Ontario (QSSO), organisme chargé de conseiller la province sur la qualité des soins de santé. Le rapport démontre aussi que, selon l’endroit où les gens vivent dans la province, leur santé et l’accès aux soins risquent d’être beaucoup moins bons que dans d’autres régions. Les personnes qui vivent dans le Nord, par exemple, affichent des taux d’obésité et de tabagisme bien plus élevés et un taux de décès prématurés évitables deux fois plus élevé que dans d’autres régions de la province. Cela se traduit par un écart de cinq ans entre l’espérance de vie dans la région de la province où les gens sont en
meilleure santé et celle du Nord.

Pour lire les points saillants du rapport, cliquez ici

Pour lire le rapport annuel À la hauteur, cliquez ici


Le site web de Carrières en santé et en services sociaux fait peau neuve

Le programme provincial de « Promotion des carrières en santé et en services sociaux » est géré par le Rifssso depuis plus d'une vingtaine d'année.  Par le biais de différentes activités, il vise à informer les jeunes francophones et francophiles sur les possibilités de carrières dans ces domaines.

Le site web carrieresensante.info est le point central d'information.  On y trouve de l'information sur plus de 80 carrières, un blogue sur lequel une carrière est mise en vedette chaque mois et d'autres informations utilises pour aider les jeunes à choisir une carrière.

Pour visiter le site de Carrières en santé et en services sociaux, cliquez sur carrieresensante.info


Babillard  d'offres d'emploi sur cliquezsante.ca

Vous êtes à la recherche d'emploi ou vous connaissez quelqu'un qui recherche un emploi, visitez la rubrique "Offres d'emploi » de cliquezsante.ca


 

 

Date envoyé : lundi, 24 novembre, 2014

« Retourner