Vol. 8 # 25 - 27 janvier 2014

 


RESSOURCES


Outil d'évaluation des politiques et programmes de soins à domicile : faciliter la collaboration et l'intégration des soins - Guide d'utilisation

Produit par l’Assocation canadienne de soins et services à domicile, cet outil, Se présentant sous forme de questionnaire, poursuit un but : aider à la prise de décision dans l’élaboration et la mise en œuvre de stratégies de soins intégrés à domicile. Le cadre proposé fait ressortir les points essentiels à traiter et guide ainsi les décideurs vers une planification optimale.

Pour consulter ce guide, cliquez ici.


Agir ensemble pour prévenir les problèmes liés au poids : guide pour les intervenants de santé publique

Plusieurs causes occasionnent l’augmentation constante de la prise de poids dont les comportements sédentaires bien ancrés désormais dans les habitudes de vie des enfants. Fruits d’une collaboration entre le Québec et la France, les stratégies proposées misent sur l’implication des citoyens et d’acteurs multiniveaux pour ainsi voir fondre les inégalités sociales et agir sur d’autres déterminants primordiaux tel le développement durable. En annexes, l’écrit présente un cadre conceptuel des déterminants sociaux des inégalités en matière de poids et une grille d’identification d’impacts sur la santé, la qualité de vie et les problèmes liés au poids.

P.S. Produit au Québec mais peut être adapté au contexte ontarien.

Pour consulter ce guide, cliquez ici.


Les traumatismes, ça compte ! Lignes directrices - Pratiques à adopter pour tenir compte des traumatismes vécus par les femmes consommatrices de substances

La majorité des femmes qui ont des problèmes de consommation de substances ont vécu des traumatismes. Ces lignes directrices sont pratiques à adopter pour tenir compte des traumatismes vécus parles femmes consommatrices de substances. Elles portent expressément sur les problèmes concomitants des traumatismes et de la consommation de substances chez les femmes adultes. Ce document s’adresse au personnel et aux organismes qui possèdent déjà des compétences et de l’expertise dans le domaine des services d’aide aux femmes consommatrices de substances.

Pour conulter ce document, cliquez ici.


Le lieu de résidence, ça compte : l’opinion des Canadiens sur la qualité des soins de santé 

Ce rapport porte essentiellement sur les différences entre les 10 provinces, sur des comparaisons entre les 11 pays de l’OCDE qui ont participé au sondage, et sur l’évolution de la performance du Canada au cours des 10 dernières années. Les résultats du sondage indiquent que l’opinion des Canadiens sur le système de soins de santé a pris un tour plus positif depuis 10 ans, et que plus de la moitié d’entre eux (61 pour cent) jugent leur état de santé très bon ou excellent, ce qui place le Canada parmi les 3 premiers pays sur les 11 qui ont participé à l’enquête. Toutefois, des variations d’une amplitude alarmante subsistent entre les expériences de soins vécues par les patients, qu’il s’agisse des temps d’attente, de la coordination et de l’intégration des soins, de la sécurité des soins et des soins préventifs. 

Pour consulter ce rapport, cliquez ici.


Health Systems Evidence – disponible dans les deux langues officielles

Health Systems Evidence est un répertoire continuellement mis à jour de documents présentant des résultats de recherche les arrangements de gouvernance, arrangements financiers et les arrangements relatifs à la prestation de services dans les systèmes de santé ainsi que sur les stratégies de mise en œuvre qui peuvent soutenir le changement dans les systèmes de santé.

Les types de documents comprennent des synthèses pour politiques, des revues de revues systématiques, des revues systématiques, des revues systématiques en cours (c.-à-d., protocoles de revues systématiques) et des revues systématiques en cours de planification (c.-à-d., les titres inscrits des revues systématiques). Il dispose également d'un répertoire mis à jour continuellement qui recense des évaluations économiques dans ces mêmes domaines, des descriptions de réformes de systèmes de santé (avec des liens vers des synthèses et des évaluations économiques si possible), et des descriptions des systèmes de santé (pour vous aider à juger de l'applicabilité locale des résultats de recherche et de la façon dont les réformes sont intégrées dans les systèmes de santé). Pour tous les types de documents, Health Systems Evidence fournit des liens vers des résumés conviviaux, des résumés scientifiques et le texte intégral des rapports (le cas échéant et lorsque disponible gratuitement). Pour chaque revue systématique, Health Systems Evidence propose également des liens vers les études contenues dans la revue.

Pour consulter leur site web, cliquez ici.


 ÉVÉNEMENTS


4 février 2014 - Journée mondiale contre le cancer

15 février : journée internationale contre le cancer chez les enfants

Le cancer constitue encore aujourd'hui la première cause de mortalité dans le monde, bien avant les guerres et autres catastrophes naturelles. Il fait beaucoup moins parler de lui, mais il tue. Pourtant, il se soigne et l'intérêt de cette journée est aussi de faire prendre conscience de l'utilité d'un dépistage précoce permettant d'arriver à une guérison.

L'OMS estime que le cancer aura fait 84 millions de morts entre 2005 et 2015 si aucune mesure n’est prise. C'est pour cette raison que des moyens importants sont mis en oeuvre dans le but de faire reculer le poids de cette maladie partout dans le monde.

Voici quelques siites intéressants:

Société canadienne du cancer

Société de recherche sur le cancer

Alliance canadienne pour la recherche sur le cancer

Institut atlantique de recherche sur le cancer (IARC)


Formation - Vendredi, le 21 février 2014de 9h à 16h30 - Immigration et relations intercultrelles

Où : Toronto ON

Pour qui : Toute personne travaillant auprès des communautés ethnoculturelles

Coût : 30 $

Date limite d’inscription : 18 février 2014 (groupe limité à 20 personnes)

Organisé par le Rifssso, cette formation permettra aux participants de se familiariser avec les enjeux de la culture et de l’immigration ainsi que l’approche interculturelle. Des études de cas vous aideront à comprendre les difficultés rencontrées lors de l’intervention auprès des personnes immigrantes afin de mieux répondre à leurs besoins. En plus d’offrir aux participants une occasion d’enrichir leurs connaissances, cette formation se veut une opportunité d’échanger sur les pratiques avec d’autres professionnels, dans une perspective d’adaptation des services, de prévention et de promotion du bien-être.

Suite à cette formation, les participants pourront :

  • Identifier des stratégies pour améliorer la communication auprès des personnes immigrantes;
  • Appliquer des stratégies d’intervention en contexte interculturel à partir d’une grille d’analyse et d’études de cas;
  • Identifier des facteurs de protection et de risque qui facilitent ou fragilisent le processus d’intégration et d’adaptation à la société d’accueil;
  • Recevoir le Guide des relations interculturelles en santé mentale et un cahier du participant.

Pour plus d'information, visitez le site web www.rifssso.ca. Pour vous inscrire, vous pouvez communiquer avec Jean V. Lumbala au 416 968-6759, poste 25 ou, sans frais, 1 800 265-4399, poste 21; courriel : jeanvlumbala@rifssso.ca


Webinaire : Mercredi 19 février 2014 – de 12h00 à 13h30 Intervenir auprès des jeunes en détresse

Le Rifssso vous invite à participer à ce webinaire offert gratuitement. D’une durée de 90 minutes, il est destiné à toute personne qui travaille auprès des enfants ou des jeunes et qui désire acquérir de nouvelles connaissances et compétences en s’inspirant des meilleures pratiques reconnues en santé mentale.

Ce webinaire interactif a pour objectif de développer chez les intervenants qui travaillent auprès des jeunes ados de 10 à 19 ans une meilleure compréhension des divers aspects et enjeux de la santé mentale. Par le biais d’exemples concrets, le conférencier abordera les fondements théoriques et pratiques d’intervention auprès des jeunes en détresse et discutera avec les participants des différentes réalités de l’intervention auprès de ce groupe cible et les amènera à réfléchir aux habiletés essentielles et requises pour intervenir efficacement.

Le conférencier, Raymond A. Lemay détient une M.Sc. en Éducation des enfants qui ont des troubles affectifs et il est présentement le directeur général de Valoris pour enfants et adultes de Prescott-Russell. Il est l’auteur de plusieurs articles et livres sur la résilience, le principe de la Normalisation et de la Valorisation des rôles sociaux (V.R.S.) et la gestion.

Pour renseignements sur le webinaire ou pour vous inscrire, veuillez contacter Jean V. Lumbala :416 968-6759 poste 21 ou 1 800 265.4399 — Courriel: jeanvlumbala@rifssso.ca


Conférence - Jeudi, le 20 mars 2014  de 14 h 30 à 16 h - « Le réseau international infirmier de langue française (SIDIIEF) : un historique, une vision, des défis »

Pour souligner la Journée de la Francophonie, la Chaire de recherche sur la francophonie canadienne en santé, de l'Université d'Ottawa, en partenariat avec le Consortium national de formation en santé vous invite à cette conférence. Le SIDIIEF est une organisation internationale non gouvernementale qui contribue à la promotion de la santé et à l’amélioration de la qualité des soins infirmiers.

Nous vous prions de confirmer votre présence en ligne d’ici le vendredi 7 mars 2014 en cliquant ici.


 Les 3 et 4 avril 2014 -Sommet sur la santé mentale des enfants et des adolescents

Le Sommet de 2014 traitera d’approches qui mobilisent l’ensemble de la communauté et de la façon dont nous pouvons unir nos efforts pour obtenir des résultats positifs dans la vie des enfants, des adolescents et de leurs familles. Des conférencières et des conférenciers provenant du Canada et de l’étranger présenteront des pratiques, des ressources et des programmes fondés sur des données probantes, qui fonctionnent dans la pratique et peuvent changer en profondeur la vie d’enfants, d’adolescents et de membres de leurs familles.

L’événement est organisé par la Coalition pour la santé mentale des enfants et des adolescents, un groupe multisectoriel résolu à obtenir de toute urgence des changements positifs dans les services de santé mentale destinés aux enfants et aux adolescents en Ontario.

Pour en savoir plus, cliquez ici.

Pour vous inscrire en-ligne, cliquez ici.


 AUTRES


En Ontario, des ambulanciers visiteront les aînés à la maison

Toronto, le 21 janvier 2014 — Le gouvernement ontarien investit 6 millions de dollars pour accroître les programmes communautaires de services paramédicaux dans la province. Toronto et Deep River notamment avaient déjà des projets pilote qui permettaient à des ambulanciers de visiter de façon préventive des aînés à domicile, pour éviter les hospitalisations. Grâce aux nouveaux fonds provinciaux, plus d'ambulanciers pourront, un peu partout en Ontario, visiter à leur domicile des "personnes âgées connues pour appeler souvent les services des urgences", afin de s'assurer notamment qu'elles prennent correctement leur médicament. En collaboration avec d'autres professionnels de la santé, des ambulanciers "éduqueront" aussi des diabétiques et des personnes souffrant d'autres maladies chroniques sur les façons de mieux gérer leur maladie à la maison et d'obtenir l'aide de groupes locaux. "Les programmes communautaires de services paramédicaux aident les patients à obtenir les soins dont ils ont besoin dans leurs collectivités, tout en réduisant les visites à la salle des urgences et les admissions à l'hôpital non nécessaires." -Deb Matthews, ministre de la Santé-


Plus de prévention - À l'heure actuelle, il existe une dizaine de programmes communautaires de services paramédicaux. Dix municipalités et fournisseurs de service supplémentaires doivent implanter un programme cette année. Selon la ministre de la Santé, le nombre d'appels 911 a chuté de moitié parmi les aînés qui ont participé au projet pilote à Toronto. Le nombre de visites à l'urgence a baissé de 65%. (RC)


Hausse du salaire minimum à 11$

La première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, a confirmé jeudi que le salaire minimum passerait à 11 $ l'heure le 1er juin 2014.

Des militants contre la pauvreté réclament une hausse immédiate à 14 $ l'heure, mais les gens d'affaires s'y opposent avec véhémence et la première ministre Wynne a rejeté cette option dans le passé. Le ministre ontarien du Travail, Yasir Naqvi, explique que les entreprises ne pourraient pas absorber une augmentation aussi élevée. Près d'un demi-million d'Ontariens gagnent seulement le salaire minimum.

(Source: Radio-Canada)

 

 

 





 

Date envoyé : vendredi, 31 janvier, 2014

« Retourner