Vol. 8 # 16 - 26 août 2013

 

 RESSOURCES


Mortalité par cause selon la suffisance du revenu au Canada : une étude de suivi sur 16 ans

Publié par Statistiques Canada

Le revenu est un déterminant bien établi de la santé. Il existe donc une association entre le revenu et l’exposition à un environnement favorable (ou risqué) pour la santé au foyer et au lieu de travail, de même que l’utilisation d’installations et de services qui ont une incidence sur la santé, comme les activités de loisirs, les activités éducatives et les services de santé offerts en dehors du système de soins de santé assuré par le régime public du Canada. La présente étude porte sur les taux de mortalité par cause selon la suffisance du revenu chez les Canadiens adultes. Elle est fondée sur les données de l’Étude canadienne de suivi de la mortalité et du cancer selon le recensement de 1991 à 2006, qui portait sur 2,7 millions de personnes âgées de 25 ans et plus à la date de référence et dont 426 979 sont décédées durant la période de suivi de 16 ans. Les taux de mortalité normalisés selon l’âge (TMNA), les rapports de taux (RT), les différences de taux (DT) et la surmortalité ont été calculés selon le quintile de suffisance du revenu pour diverses causes de décès.

Les résultats démontrent que pour la plupart des causes de décès examinées, les TMNA présentaient manifestement un gradient selon le revenu, ces taux étant les plus élevés chez les personnes du quintile de revenu le plus faible, et les plus bas chez les personnes du quintile de revenu le plus élevé. Les rapports de taux interquintiles (quintile 1/quintile 5) étaient supérieurs à 2,00 pour le VIH/SIDA, le diabète sucré, le suicide, le cancer du col de l'utérus et les causes de décès étroitement associées à l'usage du tabac et à la consommation d'alcool.

Pour accéder au rapport, cliquez ici

 


Portail pour la Semaine nationale de la sécurité des patients et le Forum virtuel national sur la sécurité des patients et l’amélioration de la qualité

Du 28 octobre au 1 novembre 2013

La semaine nationale de la sécurité des patients est une campagne pancanadienne annuelle qui a été lancée en 2005 afin d’inciter à des améliorations de grande envergure en qualité des soins et en sécurité des patients. Joignez-vous à la semaine nationale de la sécurité des patients cette année en vous inscrivant.  Pour en savoir plus, cliquez ici.


Health Systems Evidence de l'Université McMaster

Une ressource pour ceux qui sìntéressent aux données probantes 

Health Systems Evidence est un répertoire continuellement mis à jour de documents présentant des résultats de recherche les arrangements de gouvernance, arrangements financiers et les arrangements relatifs à la prestation de services dans les systèmes de santé ainsi que sur les stratégies de mise en œuvre qui peuvent soutenir le changement dans les systèmes de santé. Les types de documents comprennent des synthèses pour politiques, des revues de revues systématiques, des revues systématiques, des revues systématiques en cours (c.-à-d., protocoles de revues systématiques) et des revues systématiques en cours de planification (c.-à-d., les titres inscrits des revues systématiques). Health Systems Evidence dispose également d'un répertoire mis à jour continuellement qui recense des évaluations économiques dans ces mêmes domaines, des descriptions de réformes de systèmes de santé (avec des liens vers des synthèses et des évaluations économiques si possible), et des descriptions des systèmes de santé (pour vous aider à juger de l'applicabilité locale des résultats de recherche et de la façon dont les réformes sont intégrées dans les systèmes de santé). Pour tous les types de documents, Health Systems Evidence fournit des liens vers des résumés conviviaux, des résumés scientifiques et le texte intégral des rapports (le cas échéant et lorsque disponible gratuitement). Pour chaque revue systématique, Health Systems Evidence propose également des liens vers les études contenues dans la revue.

Pour en savoir plus ou consulter le site web, cliquez ici.

 


 ÉVÉNEMENTS


Certificat en gestion de projets à temps partiel, offert en-ligne  - session d’information

Le mercredi 11 septembre 2013, de 12h15 à 13h15 au 21 rue College, 6e étage, Toronto (angle des rue Yonge et College, métro College)

Apprenez à chapeauter des équipes multidisciplinaires et à gérer toutes les étapes de projets complexes et d'envergure variés. À la fin de vos études, vous serez en mesure d'utiliser un logiciel de gestion de projets (MS Project) et bien préparé pour réussir les examens de l'Institut de gestion de projets (PMI - Project Management Institute).

Pour en savoir plus, participer à la session d’information ou visitez le site web de la Cité collégiale en cliquant ici.  Pour réservation et informations, communiquez avec Winy Bernard, 416 964-9694 ou par courriel, wberna@lacitec.on.ca


Certification de l'Association des infirmières et infirmiers du Canada 

Webinaire - jeudi le 12 septembre 2013 de 12h à 12h45

Chaque année, près de 2 000 infirmières autorisées relèvent le défi de la certification de l’AIIC. Vous le pouvez aussi! Le webinaire de septembre vous informera sur le Programme de certification de l’AIIC et sur le processus d’inscription à un examen. Le moment est venu d’obtenir la certification! Le jeudi 12 septembre 2013, de 12 h à 12 h 45 HE  PLUS

Pour en savoir plus, cliquez sur http://webinaire.cna-aiic.ca


2e Conférence internationale des villes amies des aînés

Du 9 au 11 septembre 2013, Centre des congrès de la ville de Québec, Québec QC 

Sur le thème « Vivre et vieillir ensemble dans sa communauté ». Cet important rendez-vous convie toutes les personnes concernées par le vieillissement des populations, qu’elles soient issues des administrations municipales, du secteur de la santé, des services sociaux et communautaires, des secteurs de l’urbanisme et du transport, du milieu de la recherche ou des divers paliers de gouvernement. Pour plus d'information ou pour consulter le programme de la conférence, cliquez http://www.vada2013.ca/fr/


Trois formations d'appoint destin/es aux infirmières et aux infirmiers formés à l'étranger

Offert par le Collège Boréal

Techniques de base en soins infirmiers - Durée : 60heures
Dates : Dès septembre 2013
Objectifs : Révision et réactualisation des techniques de base en soins infirmiers incluant l'introduction aux technologies utilisées au Canada.

Communication et stratégies d'intervention dans un contexte professionnel canadien
Durée : 45 heures
Dates : Dès septembre 2013
Objectifs : Consolidation des diverses notions de communication et préparation à l'insertion dans le milieu de travail au Canada.

Programme en 3 volets :
Volet 1 : Les relations interpersonnelles au d'une équipe .
Volet 2 : L'intervention en situation de crise et étude des diverses équipes.
Volet 3 : Gestion du stress et de l'épuisement professionnel liés aux exigences de la profession.

Atelier de préparation aux examens des ordres professionnels à l'intention des infirmières et des infirmiers auxiliaires
Durée : 20 heures
Dates : Dès septembre 2013
Objectifs :
1 - Initiation à la méthode de questions d'examen à choix multiples et à réponses courtes, basées sur les différents cours du programme.
2 - Sensibilisation à certaines valeurs culturelles qui représentent un atout majeur dans la réussite de l'examen.

Renseignement au 416289 5130, poste 5120


La semaine santé communautaire et bien-être

Du 30 septembre au 6 octobre 2013

Cette année le thème sera «Changer la conversation vers la santé communautaire et le bien-être». Afin de souligner cette semaine, l'Association des centres de santé de l'Ontario (ACSO) mettra l'accent sur la nécessité de réorienter la conversation sur la santé et les soins de santé au Canada. Nous allons mettre en lumière l'Indice canadien du mieux-être et les huit catégories de la qualité de vie ou « domaines ». Cet indice nous amène à réfléchir sur la question suivante : « Comment nous portons-nous vraiment? »

Pour en savoir plus sur la semaine de la santé communautaire et du bien-être ou pour participer au bloque, cliquez ici.

 


AUTRES


Dépistage néonatal Ontario inclura l'immunodéficience combinée aiguë

Les nouveau-nés de l'Ontario seront maintenant dépistés pour le syndrome d'immunodéficience combinée aiguë, ce qui aidera à assurer qu'ils ont le meilleur départ possible dans la vie. 

Les enfants atteints d'immunodéficience combinée aiguë (parfois appelée « maladie de l'enfant-bulle ») ont un système immunitaire très affaibli. Ils doivent lutter pour combattre les infections et sont généralement confrontés très tôt dans leur vie à de graves infections bactériennes, virales et fongiques qui peuvent mener à leur décès. 

Pour lire le communiqué, cliquez ici.


@rifssso

Vous désirez être mieux branché sur l'actualité en santé et en services sociaux ? Alors suivez-vous sur Twitter. Cliquez ici pour vous inscrire.


Les victimes d'intimidation aux prises avec des séquelles à long terme

Source : Aujourd'hui la santé

Les enfants victimes d'intimidation sont plus susceptibles de souffrir de graves problèmes de santé à l'âge adulte, conclut une nouvelle étude rendue publique lundi. Ils auront également plus de difficultés à conserver un emploi et à tisser des relations sociales harmonieuses.
Les victimes d'intimidation qui deviennent ensuite des intimidateurs sont les plus susceptibles de souffrir de séquelles à long terme. Elles sont six fois plus à risque de souffrir d'une maladie grave, de fumer régulièrement ou de développer un trouble psychiatrique, en comparaison avec ceux qui n'ont jamais été touchés par l'intimidation.

Intimidateurs - Autant les victimes d'intimidation que ceux qui s'en rendent coupables auront deux fois plus de difficultés à conserver un emploi ou à économiser leur argent. Ils sont donc plus susceptibles de souffrir de pauvreté au début de l'âge adulte.

Les victimes d'intimidation et celles qui deviennent elles-mêmes intimidatrices ont aussi peiné à tisser des liens sociaux, surtout en ce qui concerne les amitiés à long terme et les relations harmonieuses avec les parents à l'âge adulte.

En revanche, les chercheurs n'ont décelé aucune séquelle négative à long terme chez les intimidateurs.
L'étude a été menée auprès de 1420 participants âgés de 9 à 16 ans et de 24 à 26 ans. Elle a été réalisée par des chercheurs des universités britannique de Warwick et américaine de Duke. Ses conclusions ont été publiées dans les pages de la revue scientifique Psychological Science. (AP)


Il faut garder les aînés canadiens chez eux le plus longtemps possible

Résultat d'un sondage commandé par l'Association médicale canadienne (AMC)

Les Canadiens réclament une stratégie nationale en matière de soins de santé aux aînés et espèrent qu'elle permettra le maintien de ceux-ci à domicile le plus longtemps possible. Le sondage Ipsos Reid précise que 93 pour cent des personnes interrogées croient qu'en maintenant les aînés à leur domicile aussi longtemps que possible, la pression sera amoindrie dans les hôpitaux et les résidences spécialisées pour personnes âgées.
La présidente de l'Association, Anna Reid, estime que les résultats du sondage démontrent clairement à tous les gouvernements du Canada qu'ils se doivent aussi de s'attaquer à l'important défi démographique du pays. Le vieillissement de la population canadienne posera de lourds ennuis au système de santé public, à son avis.
La ministre fédérale de la Santé, Rona Ambrose, s'adressera aux membres de l'Association ce lundi lors de la publication du 13e Bulletin national sur la santé au Canada.

Pour réaliser son sondage, Ipsos Reid a interrogé 1000 Canadiens le mois dernier. La marge d'erreur de la consultation a été établie à 3,1 pour cent, 19 fois sur 20. (PC)


Une douzaine de centres palliatifs accèdent à la télémédecine à Ottawa et dans l'Est ontarien

Douze centres de soins palliatifs à Ottawa et dans l'Est ontarien auront accès à de la télémédecine grâce à un don de 380 000$ de la Fondation Outcare.

C'est la première fois que des patients en soins palliatifs d'une région de l'Ontario auront accès à de la télémédecine, un outil qui est déjà utilisé dans d'autres domaines de la médecine. Cette méthode permettra par exemple à des malades de s'entretenir par vidéoconférence avec un médecin basé à Ottawa. Le spécialiste pourra à distance revoir ou ajuster la médication si nécessaire. Il aura par la même occasion la possibilité de donner ses directives au personnel soignant. Le matériel audiovisuel sera aussi utilisé pour fournir des formations à distance au personnel infirmier, aux médecins ainsi qu'aux bénévoles. Ce sera notamment le cas pour les employés des maisons de soins palliatifs à Renfrew, Cornwall et Hawksbury, mais aussi Ottawa.
"À la maison ici, c'est nos bénévoles qui peuvent bénéficier des formations. Par exemple dans certains sites, on a à peu près 600 personnes qui sont bénévoles", affirme le président du conseil d'administration de la maison de soins palliatifs située rue Cameron à Ottawa, Chris Warburton. Tous les ans, 6000 patients aboutissent dans des maisons de soins palliatifs dans l'Est ontarien et à Ottawa. (RC)

 

Date envoyé : jeudi, 29 août, 2013

« Retourner