Vol. 7 # 19 - 17 septembre 2012


NOUVELLES


Lancement de la campagne de Bébé en santé – Cerveau en santé

Programme du Centre de ressources Meilleur départ

Le Centre de ressources Meilleur Départ lancera sa campagne de sensibilisation Bébé en santé : Cerveau en santé le 3 octobre 2012 prochaine.  Pour avoir plus de renseignements sur la campagne et ses diverses composantes, vous pouvez, à partir d'octobre, visitez leur site web à : http://www.meilleurdepart.org/bebeensantecerveauensante/index.html

Un webinaire sera offert après le lancement, soit le 24 octobre prochain, à travers CHNET – Works. Vous pouvez vous inscrire pour ce webinaire à : http://www.chnet-works.ca/index.php?option=com_rsevents&view=events&Itemid=6&lang=fr

Si vous désirez plus d'information, vous pouvez communiquer avec Louise Choquette, consultante bilingue en promotion de la santé
Centre de ressources Meilleur départ - Nexus santé
705-788-1558
1-800-397-9567, poste 2276

Courriel : l.choquette@nexussante.ca


Baisse de l'intimidation et des bagarres chez les jeunes

Rapport de CAMH

Dans les écoles de l'Ontario, on observe une baisse de l'intimidation et des bagarres chez les garçons, mais chez les filles, les taux d'intimidation et de détresse psychologique sont en hausse.

Selon les résultats du sondage biannuel réalisé pour le Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH) auprès des élèves de l’Ontario de la 7e à la 12e année, il ressort que si la majorité des élèves ont de bonnes relations interpersonnelles et déclarent jouir d’une bonne santé mentale et physique, il y a des tendances inquiétantes, en particulier chez les filles. 

De son côté, le rapport du Sondage 2011 sur la consommation de drogues et la santé des élèves de l’Ontario (SCDSEO) , qui se penche sur la santé mentale et le bien-être des jeunes, révèle des tendances importantes en matière de santé mentale et physique et de comportements à risque chez les élèves de l’Ontario.

Détresse psychologique et idéation suicidaire

Le nombre d’élèves à signaler une détresse psychologique demeure élevé, se maintenant autour de 34 % depuis 1999, date où l’on a commencé à compiler des données à ce sujet. « Nombre de ces élèves expriment un sentiment de malaise ; ils se disent déprimés et anxieux et ils signalent un dysfonctionnement social, un état de stress permanent ou une perte de sommeil, déclare le Dr Robert Mann, chercheur en chef à CAMH et investigateur principal de l’étude. Ce qui est particulièrement alarmant dans le sondage de cette année est que, chez les filles, ce taux atteint à présent 43 %, alors qu’il était de 36 % dans le sondage de 1999. Par ailleurs, le taux de stress signalé par les filles est bien plus élevé que celui signalé par les garçons, qui est de 24 %. »    

Outre la détresse psychologique et la piètre image de leur corps, un sujet d’inquiétude qui concerne davantage les filles est l’idéation suicidaire. Parmi celles qui ont répondu au sondage, 14 % ont dit avoir des pensées suicidaires et 4 % ont indiqué avoir fait une tentative de suicide, des taux qui sont deux fois plus élevés que les taux respectifs pour les garçons. 

Intimidation et comportements antisociaux

L’intimidation demeure préoccupante, 29 % des élèves ayant déclaré avoir été victimes de brimades à l’école – ce qui représenterait 288 000 élèves. Il n’y a pas là de changement sensible depuis 2003, date où l’on a commencé à compiler de telles données, mais une question introduite dans le sondage de 2011 a révélé qu’un élève sur cinq avait été victime de cyberintimidation – ce qui représenterait 217 000 élèves en Ontario.

Fait encourageant : il y a eu moins de garçons à déclarer avoir été victimes d’intimidation, avoir infligé des brimades et s’être battus à l’école. En revanche, les filles ont été deux fois plus nombreuses que les garçons à déclarer avoir été victimes de cyberintimidation, les taux respectifs étant de 28 % et 15 %. Les filles ont été également plus nombreuses que les garçons à signaler avoir été victimes d’intimidation à l’école (31 % contre 26 %).

Pour lire le rapport, cliquez ici


Célébrez le 25 septembre 2012 - Jour des Franco-Ontariens en Ontario

La Loi sur le Jour des Franco-Ontariens et des Franco-Ontariennes a été adoptée à l'unanimité par l'Assemblée législative en 2010. Celle-ci proclame la date du 25 septembre de chaque année comme le Jour des Franco-Ontariens et des Franco-Ontariennes. Chaque année, ce jour reconnaîtra la contribution de la communauté francophone de l'Ontario à la vie culturelle, historique, sociale, économique et politique de la province.

Pour en savoir plus, visitez le site de l'Office des affaires francophones - www.oaf.gov.on.ca


CyberSanté Ontario recommande d'annuler la création du registre des cas de diabète

Source : Aujourd'hui la santé

Ontario, 16 septembre 2012 - L'agence provinciale CyberSanté Ontario recommande l'annulation du projet de 46 millions de dollars visant à créer un registre des cas de diabète. Le porte-parole de CyberSanté Ontario, Robert Mitchell, affirme que le conseil d'administration a décidé d'abandonner le contrat avec CGI Group Inc.
Dans un courriel, il dit qu'aucun argent n'a été dépensé sur ce projet et allègue que CGI, qui devait développer le registre, n'a pas respecté les échéances. Robert Mitchell soutient que la décision reviendra à CyberSanté une fois que l'agence aura consulté Deb Matthews.

Dans un communiqué, la ministre indique seulement qu'elle est au courant des inquiétudes de CyberSanté quant aux retards décevants liés au registre. CGI et CyberSanté avaient annoncé une entente de six ans le 9 août 2010 afin que l'entreprise développe, mette en place et gère le registre qui devait permettre de mieux suivre les patients atteints de diabète. (RC)


RESSOURCES


Rapport sur la santé des femmes en Ontario. Chapitre 13 : « Réaliser l’équité en matière de santé en Ontario : Possibilités d’intervention et d’amélioration »

Étude faite dans le cadre de l’Étude POWER, qui est le Projet d’élaboration du Rapport basé sur des données probantes de l’Ontario sur la santé des femmes. Dans le chapitre 13, on présente les leçons importantes issues de l’étude en plus de recommander certaines orientations en matière de politique pour favoriser l’équité en santé. Par exemple, on constate que les iniquités en santé et la capacité d’une personne à fonctionner au quotidien dépassent largement les iniquités par rapport aux soins de santé et à la qualité des soins et qu’il serait donc opportun de cibler les déterminants sociaux de la santé. Par ailleurs, les différences observées dans l’état de santé selon que l’on est une femme ou un homme font ressortir l’importance d’en venir à des solutions qui tiennent compte de la spécificité des sexes. Les auteurs proposent de restructurer le système de soins de santé de l’Ontario de manière à prioriser : 1) les interventions en amont destinées à agir sur les déterminants sociaux de la santé, 2) la prévention et la gestion des maladies chroniques, 3) les soins axés sur le patient, 4) l’intégration des services et la coordination des soins et 5) l’innovation, l’apprentissage et la recherche.

Pour consulter le chapitre 13 de ce rapport, cliquez ici


ÉVÉNEMENTS


Sommet sur la santé mentale des enfants et des adolescents

Toronto, Centre Allstream de Toronto les 25 et 26 octobre 2012

Le Sommet est organisé par la Coalition pour la santé mentale des enfants et des adolescents, un organisme multisectoriel résolu à obtenir de toute urgence des changements positifs dans les services de santé mentale destinés aux enfants et aux adolescents en Ontario.

Le Sommet sur la santé mentale des enfants et des adolescents est un événement unique en son genre qui réunit des éducatrices et des éducateurs, des membres du personnel professionnel des services à l’élève, des professionnels  de la santé et de la santé mentale, des organismes de services à l’enfance, des défenseurs des droits des enfants ainsi que des familles et des élèves. Il vise à fournir une source d’inspiration et à montrer comment, en unissant nos voix, notre détermination et nos efforts, nous pouvons agir de toute urgence dans le domaine crucial de la santé mentale.

Sous le thème : « De la connaissance à l’action : ensemble, nous pouvons faire plus avec ce que nous savons ». Il traitera de pratiques, de ressources et de programmes fondés sur des données probantes, qui fonctionnent dans la pratique et peuvent changer en profondeur la vie d’enfants, d’adolescents et de membres de leur famille.

 

Pour vous inscrire ou en savoir plus, cliquez ici


Offres d'emploi dans les domaines de la santé et des services sociaux

N'oubliez pas de visitez les offres d'emploi disponibles dans les domaines de la santé et des services sociaux.  Si votre organisme est à la recherche de personnel, il peut afficher directement leurs offres d'emploi sur le site de cliquezsanté.ca, en cliquant ici - www.cliquezsante.ca


Date envoyé : lundi, 17 septembre, 2012

« Retourner